Diverses caractéristiques séparent les bons conseillers financiers des mauvais et ceux qui réussissent de ceux qui échouent. Que vous souhaitiez devenir conseiller financier ou que vous ayez simplement besoin d’en embaucher un pour vous aider dans votre planification financière, voici cinq caractéristiques à garder à l’esprit que possèdent les conseillers financiers les plus performants.

Points clés à retenir

  • Les conseillers financiers qui réussissent ont un grand livre d’affaires client et un historique de performance et de service.
  • Obtenir des clients et les faire rester avec vous — et vous recommander— signifie être professionnel et donner la priorité à vos clients.
  • En même temps, vous devez avoir une compréhension approfondie des marchés, des capacités d’analyse et de formation, et une passion pour la finance.

Passion pour la planification financière et la gestion de patrimoine

Les conseillers financiers retenus sont les o nes qui ont une passion absolue pour le sujet. Ceci est important car les normes, les lois, les méthodologies et les produits dans les mondes financier et d’investissement sont en constante évolution.

Quand un conseiller financier a une énorme passion pour le sujet , cette personne gravite naturellement pour en apprendre de plus en plus sur l’industrie chaque jour. Ceux qui n’ont pas cette passion prennent constamment du retard et ont du mal à suivre les développements de l’industrie. Cela seul peut faire la différence entre le succès et l’échec en tant que conseiller financier. Une bonne question à poser aux conseillers financiers à chaque conversation est: « Quoi de neuf dans l’industrie? »

Capacité analytique approfondie

Il existe de nombreux domaines impliqués dans un plan financier complet et complet. La planification des flux de trésorerie, la planification de la retraite, la gestion des investissements, la planification des assurances, la planification successorale et la planification fiscale sont quelques domaines clés avec lesquels un conseiller financier compétent peut aider ses clients. Il est essentiel d’avoir une capacité d’analyse approfondie dans tous ces domaines, mais c’est peut-être le plus important dans la partie investissement.

Les conseillers financiers qui réussissent savent que la relation risque-rendement est à l’origine de presque tous les aspects d’un plan financier. Il est crucial de structurer un portefeuille d’investissement de la bonne manière et de pouvoir réaffecter les actifs à mesure que le temps et les objectifs changent. Un conseiller financier doit être en mesure d’analyser et de planifier un portefeuille dans le contexte d’une variété de paramètres, tels que l’écart-type, le bêta, la répartition stratégique des actifs, la répartition tactique des actifs et le prélèvement.

Vente professionnelle

Il s’agit d’une exigence clé pour les conseillers financiers qui réussissent. Les conseillers financiers doivent développer leur portefeuille d’affaires pour prospérer. Pour réussir, les conseillers financiers doivent pouvoir vendre leurs services dans toute la gamme de la planification financière, de la gestion des investissements à la planification successorale. Certes, les ventes de services ou de produits ne doivent pas être effectuées uniquement pour effectuer une vente. Le service ou le produit doit véritablement aider le client.

Cependant, la qualité de vente néanmoins est nécessaire. Un conseiller financier doit être en mesure de communiquer au client le problème ou l’écart dans son plan financier qui existe, de transmettre correctement la solution et, dans une dernière étape, de demander l’entreprise du client ou du prospect. . Un conseiller financier qui ne peut pas trouver le courage de demander des affaires n’en obtiendra aucun. Dans cet esprit, le trait suivant est crucial.

Une croyance que les intérêts doivent être alignés

Les conseillers financiers qui réussissent sont ceux qui accordent la priorité aux intérêts de leurs clients et à leurs propres intérêts. Le conseiller doit croire que les intérêts financiers des deux parties doivent être alignés, sinon une relation préjudiciable peut se produire. Il est inutile et contraire à l’éthique de vendre à un client des produits dont le client n’a pas besoin, tels que des polices d’assurance non pertinentes ou des polices d’assurance avec trop de couverture.

Certains produits d’investissement entrent également dans cette catégorie, comme les fonds communs de placement qui ont des charges de vente élevées, car il sont d’innombrables fonds communs de placement comparables et meilleurs sans de telles charges.

En outre, l’imposition de frais de gestion des investissements plus élevés que nécessaire n’est pas une bonne pratique. Un conseiller financier performant ne devrait pas facturer 2% sur les actifs sous gestion lorsque 0,5% est typique pour le même service. Les conseillers financiers qui réussissent aident les gens et sont rémunérés équitablement; ils ne vident pas leurs clients de leur argent durement gagné.

Curiosité

Découvrir précisément ce dont un client a besoin dans tous les aspects de la planification financière est similaire au travail de détective. De petits détails doivent être trouvés et reconstitués, et une solution globale à un problème important doit être créée et communiquée. Les conseillers financiers qui réussissent sont ceux qui apprécient ce processus et qui relèvent le défi.